Bantam Club Français

Association fondée en 1899 regroupant des éleveurs amateurs et sélectionneurs de volailles naines.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La pureté d'une race

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flo 16

avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 29
Localisation : charente
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: La pureté d'une race   Ven 20 Fév 2009, 18:48

Bonsoir,
je me pose une question, est-ce qu'une volaille est pur meme si l'on parle de "pure race"?
Je veux dire par là que si on laisse par exemple n'importe quelle race sans sélection elle reviendra au type originel qui est une poule de 2 kg en moyenne et celà pour les grandes comme pour les naines, elle reprendra les caractéristiques de l'ancêtre.
Pour celà je n'aime pas utilisé le mot pure, on peut avoir un coloris par exemple chez la marans NC dans beaucoup de souches il ressort du blanc et du noir uni.
Chaque race a été créée soit a l'état naturel, soit mutation, ou par l'homme pour la plupart avec maintenant des coloris de plus en plus exotique
Pensez vous que l'on puisse parler de "race pure"?
Revenir en haut Aller en bas
http://brahmaflo.skyrock.com
Flo 16

avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 29
Localisation : charente
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: La pureté d'une race   Ven 20 Fév 2009, 19:26

Le coq Lafayette et Bankiva et autres sauvages sont-ils des créations?
Je pense qu'il y a des races naturellement conçu sans apparition de l'etre humain ou sans ses neurones car on ne connait les ancetres de certaines races.
Puis la reproduction est fidèle s'il y a sélection sinon sa part a la dérive!!
Revenir en haut Aller en bas
http://brahmaflo.skyrock.com
Benjamin Gayrard
Administrateur
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 1746
Age : 28
Localisation : 31
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La pureté d'une race   Ven 20 Fév 2009, 20:30

08-026FP a écrit:
Le coq Lafayette et Bankiva et autres sauvages sont-ils des créations?
Je pense qu'il y a des races naturellement conçu sans apparition de l'etre humain ou sans ses neurones car on ne connait les ancetres de certaines races.
Puis la reproduction est fidèle s'il y a sélection sinon sa part a la dérive!!

La Bankiva et Le Lafayette sont des espèces sauvages...c'est un peu, ici, si on comparait une vache à un auroch ou un bison...
Revenir en haut Aller en bas
Alice

avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 307
Age : 97
Localisation : 84
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: La pureté d'une race   Ven 20 Fév 2009, 22:14

Il faut bien distinguer la notion d'espèce et la notion de race.

Les biologistes estiment qu'une population qui parvient à se reproduire en donnant des issus pouvant se reproduire à leur tour entre eux, constitue une espèce.
Des populations d'une même espèce peuvent avoir de légères différences morphologiques, certaines d'entre elles constituent ce qu'on appelle des sous-espèces.
Par exemple, pour nos poules, l'ancêtre sauvage est le Coq bankiva (Gallus gallus) qui possède lui-même 8 sous-espèces dont une seule s'appelle "bankiva" en latin (pour en voir le détail, on peut consulter la page http://avibase.bsc-eoc.org/species.jsp?lang=FR&id=20B539DD26FD67FB&ts=1235162738873&sec=summary ).

Un sujet né du croisement de deux individus d'espèces différentes est appelé un hybride.
Les hybrides d'espèces appartenant à des genres différents (hybrides intergénériques) ou "mulets" sont très généralement stériles.
Les hybrides d'espèces appartenant à un même genre (hybrides intragénériques mais interspécifiques) sont souvent stériles, mais il existe des proximités dans l'ADN de certaines espèces qui font que certains hybrides peuvent être fertiles, quand on accouple les hybrides d'un certain sexe avec l'une des espèces parentes.
(lire par exemple à ce sujet l'ouvrage de Maurice Pomarède : "La science des beaux oiseaux" http://www.amazon.fr/science-beaux-oiseaux-Maurice-Pomarède/dp/2863260758 )
Lorsqu'un hybride est fertile, et qu'on l'accouple avec l'une des espèces dont il est issu pour introduire un certain caractère qui n'existait pas naturellement chez cette espèce, tout l'ADN de la descendance est modifié par rapport à celui de l'espèce concernée. Même si cela ne se voit (presque) plus au bout de x générations, la structure de l'ADN demeure différente de l'espèce sauvage (exemple : le canari rouge, obtenu par croisement avec le chardonneret rouge ou tarin rouge du Venezuela).

Une "race" est une création humaine de variantes (forme, couleur, posture...) à la forme sauvage d'une certaine espèce, fixées par sélection de sujets ayant des caractères semblables. Un animal d'une certaine race doit avoir des caractères les plus semblables possibles au standard de sa race, standard qui est défini arbitrairement par l'homme pour son plaisir.
L'homme a créé des races dans les espèces suivantes : chien (ex : berger allemand), chat (sacré de Birmanie), cheval (comtois), lapin (géant des Flandres), poule (marans), oie (oie de Toulouse), dindon (dindon de Ronquières), canari (frisé parisien)...
Une race existe en une ou plusieurs variétés, mais on doit pouvoir reconnaître le type d'une race donnée quelle que soit la variété.
Il est possible de croiser entre elles deux races différentes de la même espèce. On obtient un "bâtard" intermédiaire entre les deux races, mais qui appartient toujours à la même espèce, dont il possède la structure ADN comme chacun de ses parents.

La conformité à un standard est jugée par l'homme sur l'apparence uniquement ; par conséquent, dès que le croisement de deux races ressemble suffisamment à l'une des deux races concernées, il est possible de le considérer comme un sujet de cette race, que nous appelons souvent "pure race" sans que cela corresponde à une réalité génétique.
C'est ainsi que des variétés sont "passées" d'une race à une autre, ou que des races sont "revitalisées" par apport de sang neuf d'un sujet d'une autre race, sans danger pour le patrimoine ADN de l'espèce puisque c'est le même.

J'ai cependant noté, en lisant les Standards des poules naines édités par le BCF, qu'il était courant en aviculture de parler de "race pure" pour dire qu'un sujet possède un allèle d'un certain gène à l'état homozygote (par conséquent la couleur bleue est toujours "impure", c'est-à-dire hétérozygote), et "d'hybride" pour désigner un croisement entre deux races de la même espèce, ce qui est incorrect au niveau de la biologie.
Revenir en haut Aller en bas
octave

avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 403
Age : 57
Localisation : Beaumont 63110
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: La pureté d'une race   Sam 20 Avr 2013, 18:24

Belle réponse de O7-014, tout y est dit.

Je me permets juste d'ajouter que nos "races" sont un bel exemple de paradoxe ou plus exactement de "relativité" comme dirait Einstein...

En effet, si on prend simplement par exemple la "race" Orpington dont le créateur W.COOK a publié les modalités de création, on note que cette race "pure", comme toute les autres sans doute, est dès le départ le fruit d'un joyeux melange "racial" et surtout que pour les différentes couleurs, il est parti de combinaisons parfois totalement différentes. Shocked

Au final, les Orpington ainsi produites ont toutes le même aspect morphologique et à peu près les mêmes qualités de chair et de pondeuse conformément au cahier des charges qu'il s'était donné mais à l'évidence les Orpi des différentes variétés ainsi obtenues sont génétiquement très différentes les unes des autres (tout en restant bien entendu biologiquement de le même espèce biologique). scratch

De nos jours, il en est un peu de même lorsque comme le dit 07.014, on introduit au sein d'une "race" donnée des sujets d'une autre race pour la revivifier ou pour introduire un autre coloris.
Les fins sélctionneurs de 2013 tout comme COOK au 19ème arrivent à leur fins phénotypiquement (aspect) mais à l'évidence ils ont de manière cryptique modifié le patrimoine génétique de leur "race".

Pour finir mon propos, j'évoquerai aussi les travaux que vient de mener le ministère de l'agriculture de l'Inde.
Dans le but de créer des souches de chair et de pondeuses "made in India" pour limiter la dépendance du pays vis à vis de souches industrielles occidentales fort chères et pas forcement adaptées au climat indien mais aussi pour mettre en valeur certaines races locales méritantes, ils ont lancé un vaste programmme d'identification "visuel'" et génétique de leur patrimone avicole.

Cela leur a permis d'individualiser de prime abord au plan visuel, 25 races, en gros pour moitié de pondeuses et pour moitié de combattants (on aime beaucoup les combats de coqs en Inde).
Là où l'histoire est intéressante pour notre question de race pure, c'est qu'à l'étape de l'étude génétique, ils se sont aperçus que ces différentes races étaient d'autant plus proches génétiquement entre elles qu'elles étaient proches géographiquement.

En résumé, le combattant d'une région était très proche de la pondeuse de son coin alors même que phénotypiquement il en était très différent.
A l'inverse, les différentes races de combattants proches morphologiquement entre elles, étaient par contre très différentes génétiquement et ce d'autant plus qu'elles étaient géographiquement distantes.

Bref, la morale de cette histoire est qu'il faut se méfier des apparences et de la speudo pureté... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pureté d'une race   

Revenir en haut Aller en bas
 
La pureté d'une race
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La pureté d'une race
» Notion de pureté
» mon petit coq quelle race a votre avis?
» LE CLUB DE RACE DU CHIHUAHUA / LE CCCE
» disco 6 mois border collie pure race bleu merle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bantam Club Français :: ELEVAGE DES POULES NAINES :: Questions de génétique-
Sauter vers: